Cryptos Robots, les arnaques explosent ! Comment les éviter?

Comment éviter les arnaques de robots de trading ?

Il existe 4 types de robots gérés par des algorithmes.

Les plus anciens

Ils donnent des stratégies basées sur les indicateurs techniques.
Ils utilisent des langages propriétaires comme l’easy langage ou MT 4.
Ces robots ne gagnent jamais, car ils analysent les cours passés pour prévoir l’avenir.
Leurs analyses sont biaisées, car ils fonctionnent aussi à partir du back testing et de l’optimisation automatique. Cette pratique revient à croire que le cycle des marchés passé est valable dans l’instant. Ce qui ne se vérifie jamais.

Les plus simples

Ce sont ceux proposés par les brokers.
On les appels les ordres complexes programmables ou auto trading.
La stratégie est mécanique et on automatise le système de passage d’ordres depuis le broker.
Il faut maîtriser l’informatique, les marchés financiers.
Le danger est que votre robot est chez le broker et que vos ordres sont sur les marchés.
Vous êtes tout nus devant les marketmaker et les stops hunters qui feront de vous une proie facile et contrant vos stratégies.
Dans ce cas il n’y a pas de stratégies mais l’envoi d’ordres automatiques sans tenir compte des signaux de marchés. Volatilités, liquidités, excès… (voir les livres de référence)

Les markets makers

Ce sont les robots à 15, 35, 50 $ /mois.
Les propositions pullulent sur Internet.
Les influenceurs, stars de la TV, clubs sportifs s’épuisent à vous convaincre que eux gagnent des milliards grace à ces robots.
Bien sûr au début, ils n’y croyaient pas mais maintenant ils peuvent témoigner photos de leur compte bancaire avec les gains à l’appui.
Pas chers, ils attrapent les plus cupides et ceux aux petits capitaux.
Ils détruisent leurs comptes.
Ils promettent amour gloire et richesse dans les 48 h chrono.
Ils sont perdants oui, mais pas pour tout le monde.
Vous créez un robot destiné à contrer les ordres de ceux qui le loue.
Quand le robot créer un signal acheteur, il fait acheter les centaines ou milliers d’abonnés sans leur demander leur avis.
Qui fait la contrepartie ? Le concepteur du robot.
Qui vend quand le robot vous dit d’acheter ? Le concepteur du robot.
Qui achète quand le robot vous dit de vendre ? Le concepteur du robot.

Les plus fiables.

Un algorithme de trading qui gagne vaut des millions de $.
Son concepteur fait est l’un des métier les mieux payés.
Une fois, les stratégies mises au point, il faut les tenir à jour avant que d’autres algorithmes plus puissants contrent le vôtre.
Enfin, il va falloir connecter l’algorithme aux brokers.
C’est l’étape la plus compliquée, car, en fonction des produits et de leurs chambres de compensation, les brokers sont la contrepartie de l’algorithme et viendront jouer avec le spread et le slippage pour vous faire perdre en pratique.
Ils s’agit donc de louer un algorithme pour les stratégies mais que celui-ci soit relié à un robot autotrade qui sache contourner les effet de bord du broker. Le système GENIUS STATION fait référence en la matière. Demandez à le voir en live ici: cliquez ici

En conclusion

Ne pas suivre un robot de broker
Ne pas faire confiance aux influenceurs
Ne pas louer un robot d’une société sans moyen de contact
Ne pas fournir vos identifiants de broker à une tierce personne
Ne pas louer une blackbox
Ne pas créer un robot depuis un logiciel de broker type MT 4
Ne pas faire de backtesting ni d’optimisation automatique
Fuir les robots à 15, 35, 50$ /mois surtout s’ils sont recommandés par l’influenceur star du moment

Testez les robots avant de les louer. Exemple ici.
Vérifier que la théorique vaut pour la pratique et que surtout vous gagnez !

Les meilleurs traders gagnent l’argent des plus cupides… A méditer